Quel statut choisir pour créer sa société en Bretagne ?

Créer son entreprise est un projet sur le long terme. Aussi, il est primordial de bien choisir le statut adéquat en fonction de certains critères. Voici quelques pistes avant de se lancer.

Créer son entreprise sans capital de base

La plupart des entrepreneurs en Bretagne débutent avec peu de moyens financiers. L’EI est le statut le plus adopté lors d’une création. Il ne nécessite pas de capital de base, mais comporte le risque d’une responsabilité illimitée. En cas de pertes importantes, le remboursement peut se faire sur le patrimoine personnel. Le régime de la micro-entreprise, anciennement auto-entreprise en fait partie.

Création d’une entreprise avec un petit capital

Quand, au contraire, on dispose d’un apport, même faible, il est possible de protéger son patrimoine personnel. C’est le cas de l’EURL qui engage la responsabilité de l’entrepreneur à hauteur de son apport à la société. L’EIRL, forme juridique similaire, permet de se constituer un patrimoine professionnel.

Créer sa société à plusieurs

Certains statuts juridiques sont réservés aux entrepreneurs associés. Par exemple, La SARL nécessite deux personnes minimum. L’apport du capital social est libre est la responsabilité de chacun est limitée à cet apport. Il est aussi possible de créer une SAS. La SASU comporte les mêmes conditions de création, mais concerne une personne seule. La SNC et la SCOP permettent une création avec un apport faible, tout en limitant les risques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *